résistance armée 26

Résistance armée 26

par le Colonel Colomb.

Deux jours plus tard, le 28 Août, à la tombée de la nuit, la première des colonnes allemandes venant de la « poche » au sud d’ORLÉANS, qui suivait la route d’ARGENT à SANCERRE, se heurta à l’entrée de VAILLY à un petit détachement de nos hommes qu’accompagnait le Capitaine BARON, Chef F.F.I. cantonal. Celui-ci fut abattu sans pouvoir se défendre.

Durant les trois journées suivantes, les convois allemands défilèrent à peu près sans interruption nuit et jour en direction du sud-est, principalement par l’itinéraire AUBIGNY ou ARGENT – VAILLY – SANCERRE, comme indiqué plus haut, mais parfois aussi par quelques petites routes latérales. De SANCERRE, ils gagnaient le pont sur la Loire à la CHARITÉ en passant par SANCERGUES. Malgré la présence d’assez nombreux blindés, quelques embuscades furent tentées par les troupes de village, notamment à JARS le 29 août, à BELLECHAUME dans la nuit du 29 au 30 août, et encore le lendemain dans la soirée (avec le concours de 2 jeeps du 4e Bataillon de parachutistes français ayant passé la Loire à BRIARE), à MENETOU-RATEL le 31 août à la tombée de la nuit, etc.. Quelques pertes furent infligées à l’ennemi sans qu’on ait pu les déterminer avec exactitude. D’autre part, un nombre croissant de prisonniers se laissait ramasser dans le Sancerrois sans chercher beaucoup à se défendre.

Le 31 août, le Sous-Lieutenant MILLET capture à SURY-ès-BOIS un détachement allemand de 30 cyclistes au complet, qui s’étaient visiblement égarés par suite du badigeonnage des plaques indicatrices. Le même jour, 5 autres sont pris près de SANCERRE, des traînards ramassés dans les bois et ailleurs.

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

BLIDA ma ville natale |
Mission Quechua 2007 |
LE BLOG DE SIR STEPHEN |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | robertlutz
| DOMANIA
| justice&criminalité