les mémoires de Papy Georges 7. maquis1

Le Maquis FFI-CHER-NORD 1.

ffichernordfanion.jpg

INCORPORATION AU MAQUIS – 1er Juin 1944

Pierrot me dit « tu rejoindras le maquis ce soir, tu passeras à Menetou, tu prendras Jean CAMUZAT, Robert FLUTEAU et vous vous rendrez à la « Grange de Rogerin » à Parassy ». C’était une ancienne ferme et à stabulation libre qui appartenait à un habitant des Aix d’Angillon. C’était le 1er juin 1944.

Là-bas, il y avait une douzaine de résistants avec des armes. Pendant huit jours, nous avons appris à démonter et remonter les armes. C’était le démarrage du maquis.

Il fallait se cacher de temps en temps car un petit avion de l’aéroport de Bourges avec des Allemands surveillait la forêt afin de débusquer les maquisards.

On circulait avec des vélos dans l’allée du camp et on allait jusqu’à la route des Aix à Henrichemont. On pouvait voir sur le sol des traces de roues.

Tous les huit jours par sécurité, il fallait déménager.

 

2007ffichernordbeaumontpcmurat070820061.jpg

Alors, nous avons déménagé aux «Rayurettes» à environ dix kilomètres. Là, c’était une très grande cabane de vigne au beau milieu des champs, tous les jours, arrivaient des maquisards et le groupe grossissait. Il fallait nourrir tout ce petit monde, et pour cela on se rendait à la ferme de BEAUMONT chez Monsieur VANNIER chercher un seau de lait, des légumes, des œufs pendant que d’autres maquisards allaient chercher du pain. La cabane était cachée dans un bois de sapins. Par la suite, Monsieur VANNIER fit partie un peu du maquis. Il ne fallait pas trop se faire voir le jour et c’est pourquoi nous faisions à manger la nuit pour que la fumée ne puisse être aperçue.

Ca ne rigolait pas à cette époque, je me souviens qu’un maquisard ayant trop parler fut condamné à aller tuer le chef de la milice Monsieur THEVENOT à Bourges. Il fût conduit jusqu’à la Butte d’Archelet avec la traction de Pierre CLEMENT. Ensuite, il a continué avec un vélo et il attendit le chef de la Milice à sa porte, fit son coup, puis fila rejoindre la traction pour retourner au plus vite au camp. De ce fait, il fut gracié.

suite

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

BLIDA ma ville natale |
Mission Quechua 2007 |
LE BLOG DE SIR STEPHEN |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | robertlutz
| DOMANIA
| justice&criminalité