• Accueil
  • > Harcèlement moral à l’Education Nationale.

Harcèlement moral à l’Education Nationale.

lu dans la revue de la MGEN:

Harcèlement moral à l'Education Nationale. dans entre nous doc 2005harcelementmoralmgen.doc

Commentaires

1 2 3 4 5
  1. LANDEL Guy dit :

    Professeur certifié de Sciences Physiques, je suis harcelé par le rectorat d’Amiens depuis 1995 !
    Voir mon dossier HARCELEMENT MORAL publié sur mon site internet guylandel.com ainsi que la centaine de recours contentieux devant le Tribunal administratif d’Amiens.

    LANDEL Guy – Déplacé d’office du lycée Gay-Lussac de Chauny (02300) au collège Gérard-Philipe de Soissons (02200)suite à un conseil de discipline bidon et truqué manigancé par le rectorat d’Amiens !

  2. senso dit :

    Bonjour,
    Plus d’un an après l’enregistrement de mon mémoire en réponse, l’Education nationale et la Cour d’appel ne m’ont pas répondu. Pendant ce temps, j’ai été plaçée d’office en longue maladie pour régulariser ma situation administrative et au terme de ce congé, le rectorat m’a envoyé un arrêté de mise à la retraite d’office pour invalidité (sauf qu’il n’avait pas monté le dossier) donc 2 mois plus tard, il m’a envoyé un nouvel arrêté qui annule le précédent. Conséquence : le TPG ne me verse plus de salaire depuis décembre et il ne me l’a pas encore rétabli… par contre, ils m’ont envoyé passé une 5e expertise psychiatrique… et il paraît que l’on ne peut rien faire…

  3. senso dit :

    Mon recours en référé devant le TA pour demander ma réintégration et le versement des salaires vient d’être rejeté.

  4. run'o dit :

    Je vous conseille vivement de lire « le harcelement moral dans l’administration et fonction publique » aux éditions du papyrus. Ce livre m’a sauvé

  5. senso dit :

    Mon recours en référé devant le conseil d’Etat vient d’être déclaré non admis en raison de l’absence de représentation par un avocat. Recourir à un avocat sous-entend pouvoir lui régler 6 000 euros.

    Or, selon le code de justice administrative, il est possible, pour un agent public et lorsqu’il s’agit d’un référé liberté, d’assurer soi-même sa défense…

  6. senso dit :

    En désespoir de cause, j’ai fait comme Guy Landel ; j’ai mis une petite partie de mon vécu sur le site suivant : harcelement.au.travail.perso.sfr.fr.
    A bientôt peut-être…

  7. MENCE dit :

    Bonjour,

    Je suis administrative dans un prestigieux lycée de la région parisienne. Arrivée en septembre 2009 j’ai dû fuir en novembre 2009. Depuis je suis en congé. J’ai déposé une plainte encouragés par mon action 3 autres collègues ont suivi dont une en retraite (on a 3 ans après les faits pour déposer une plainte). Aujourd’hui cette personne qui sévi depuis 20 ans fait l’objet d’une enquête judiciaire et le rectorat ne s’y oppose pas fournissant tous les éléments nécessaire à l’enquête. Nous ne savons pas la conclusion qui sera rendue, mais nous avons au moins réussi à nous faire entendre. Certes nous avons obtenu nos mutations mais nous suivons l’affaire de prêt. Il en effet inadmissible que de nos jours que ce type de management archaïque persiste. Par ailleurs si les problèmes sont pris en amont cela fera certainement des économies. Car la seule réponse de la hiérarchie c’est vous mettre en congé. Que l’on essaye de calculer ce coût à l’heure où le gouvernement parle de faire des économies et de supprimer des fonctionnaires. Il suffirait de comptabiliser le nombre de fonctionnaires en arrêt pour souffrance au travail, la mobilisation des services académiques, pour la recherche de contractuels, le papier, enveloppes et affranchissement pour constater que ce coût est certainement plus élevé que de prendre des mesures appropriées. Il y a des cellules d’écoute et des médecins de préventions, à quoi cela sert-il si c’est juste pour vider notre trop plein et retourner au charbon ! Par ailleurs il ne s’agit de jeter les acteurs de harcèlement à la poubelle, mais de leur fournir également une aide et de leur trouver un travail adapté. Voilà qui réduirait un peu la dette de l’état et le trou de la sécu !!!

  8. LANDEL Guy dit :

    Bonjour,

    Depuis les dernières nouvelles du 28 novembre 2009, il s’est passé beaucoup de choses. La rectrice d’Amiens a convoqué un deuxième conseil de discipline le 1er avril 2010 puis a filé à l’anglaise, remplacé le 17 février en conseil des ministres par un nouveau recteur qui a maintenu mon conseil de discipline au motif de refus d’obéissance caractérisé. Cela fait 3 semaines que j’attends le résultat !
    Pour tout connaître, voir mon site internet http://www.guylandel.com, rubrique conseil discipline 2 ! (le premier a eu lieu en 2001).

  9. MAOUCHE dit :

    QUE DIRE LORSQUE C EST UNE DIRECTRICE D INTERNAT D UN COLLEGE QUI S EN PREND A UN ENFANT DE 14 ANS CAR ELLE NE L AIME PAS. ELLE EST MEME JUSQU A MENTIR ET A VOULOIR QU UNE JEUNE FILLE DE 14 ANS LA COUVRE DANS SON MENSONGE. HEUREUSEMENT POUR MON FILS CELLE CI A DIT LA VERITE ET JE ME DEMANDE MAINTENANT S IL NE FAUT PAS QUE JE PORTE PLAINTE CONTRE ELLE ET SON EQUIPE QUE JE TAXE DE RACISTE EN PLUS? JE PRECISE QUE C EST UN COLLEGE PRIVE ET QU ELLE FAIT TOUT POUR QUE MON FILS SOIT VIRE DU COLLEGE!!!!

  10. MAOUCHE dit :

    je reprends.mon fils suit des etudes dans un college prive et dort à l internat. depuis peu, car il y a une forte demande d inscription et un manque de place averé, la directrice veut faire un peu de tri et par la meme occasion exclure des eleves qui ont eu des soucis à respecter certaines regles telles que ne pas parler en étude obligatoire ou s amuser a se bousculer en récré. de ce fait elle est sur le dos de mon fils depuis quelque temps et son équipe suit son chemin.(mensonge éhonté envers mon enfant qu elle voulait qu une autre élève cautionne or celle ci ne l a pas fait et elle lui a dit  » tu aurais pu me couvrir au lieu de me faire passer pour une menteuse!! »

1 2 3 4 5

Laisser un commentaire

BLIDA ma ville natale |
Mission Quechua 2007 |
LE BLOG DE SIR STEPHEN |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | robertlutz
| DOMANIA
| justice&criminalité